Mon parcours

Je suis Pauline.

Je souhaite devenir journaliste depuis le lycée. J’avais alors intégré la rédaction d’Ouest-France de Saint-Brieuc pour quelques jours afin de confirmer mon choix d’orientation professionnel. Cette expérience en presse locale m’a convaincue, et j’ai tenté d’intégrer un IUT Information-Communication, option journalisme.

Restée sur la liste d’attente, j’en profite pour étudier ce qui m’intéresse à titre personnel: l’anglais et l’espagnol, à la faculté de Guingamp (22). En attendant de pouvoir repasser les concours d’entrée en IUT, je fais un stage dans une radio locale et anglophone. A Gouarec (56), j’intègre la rédaction de Spotlight On Brittany, composée d’anciens journalistes de la BBC et d’autres volontaires.  C’est l’une des activité de l’Association Integration Kreizh Breizh, qui se donne pour mission de faciliter la communication entre les britanniques et bretons qui vivent dans les communes environnantes. Une très bonne expérience qui a tout à fait conforté mon envie de retenter les concours.

L’année suivante j’entre à l’IUT de Cannes, qui est reconnu par la profession. J’alimente le site Buzzles, alimenté et géré par les étudiants en journalisme. Je réalise mon premier stage en presse quotidienne régionale à la locale de Nice-Matin, puis marquée par mon bon souvenir de Spotlight On Brittany, je me dirige vers des radios locales pour mon stage suivant. Il s’est réparti entre France Bleu Cotentin et France bleu Gironde

J’ai une plus grande affinité pour le journalisme local, car je pense que c’est un véritable pilier de la démocratie. La proximité avec les habitants d’une zone donnée permet de leur donner vraiment la parole, et de relayer les informations au cœur de leurs préoccupations. Combiné à la radio, cela me permet d’éviter au maximum la sédentarité qui me convient assez mal. Ces rédactions proposaient donc une combinaison gagnante de ce qui m’intéresse, et je souhaite poursuivre sur cette fois.

A l’obtention de mon DUT j’ai quand même voulu faire une pause, avant de ne m’adonner définitivement qu’au journalisme.

Je me suis rapprochée de mes propres centres d’intérêts, et je suis partie en Amérique du Sud. Je me suis intéressée à des problématiques locales qui avaient attiré ma curiosité au préalable: le souvenir de la guerre civile des année 70 à Ayacucho au Pérou, le référendum pour la ré-éligibilité d’Evo Morales en Bolivie, et l’intégration des mennonites au Paraguay. De retour en France, j’ai voulu acquérir des connaissances plus académiques sur les cultures hispanophones et approfondir mes connaissances en castillan. Je viens de valider une L2 de LLCER (Langue, Littérature, Civilisations Etrangères et Régionales) Espagnol à la faculté de Limoges.

Ces études m’ont beaucoup intéressées mais je les interrompt maintenant, pour revenir définitivement vers le métier que je veux pratiquer et pour lequel je suis formée.

Je cherche actuellement du travail en journalisme local, prioritairement en Bretagne puisque c’est une région que je connais bien et que j’apprécie.

 

 

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑